La Nouvelle Tribune

27 avril 2014 : 20ème "Freedom Day" en Afrique du Sud

Espace membre

«Aujourd'hui est un jour comme aucun autre avant lui. Le vote pour notre première élection libre et juste a commencé. Aujourd'hui c'est l'aube de notre liberté ». Il y a 20 ans que Nelson Mandela, le premier président démocratiquement élu à l’issue de la première élection multiraciale sud-africaine, lançait ces mots après son premier vote en tant que citoyen de son pays.

20 ans jour pour jour après le scrutin du 27 avril 1994, considéré comme le jour Un de l'actuelle démocratie sud-africaine, les Sud-africains, les Noirs notamment, revisitent l’une des plus belles pages de leur histoire. Ce jour dénommé «Freedom Day », jour de la liberté, est férié en Afrique du Sud. Et puisqu’il est tombé sur un dimanche, les Sud-africains disposeront encore de la journée de demain pour continuer à festoyer.

Mais au fur et à mesure que les années se suivent, l’Anc, le parti du premier président noir sud-Africain Nelson Mandela ne se bonifie pas comme la légende Madiba. Le parti sombre dans des crises internes et dans la mégalomanie. Même s’il doit l’emporter au terme des prochains scrutins, les Sud-africains retrouvent de moins en moins la joie des heures bénies du scrutin du 27 avril 1994 à cause des nombreux scandales qui accablent les leaders de l’Anc au pouvoir. L'archevêque Desmond Tutu, prix Nobel de la paix, avait appelé ses compatriotes a ne pas voté comme des moutons et à faire usage de leurs têtes pour choisir celui qui leur inspire confiance.