La Nouvelle Tribune

Affaire Dieudonné : l'humoriste Anne Roumanoff donne son point de vue

Espace membre

L'affaire Dieudonné qui a défrayé la chronique il ya quelques mois en France fait encore parlé d'elle. Après les déboires vécus par le footballeur français Anelka après sa quenelle de soutien, c'est l'humoriste Anne Roumanoff qui donne son point de vue sur la question. Si elle condamne les propos de Dieudonné, elle tance également la réaction du ministre de l'intérieur d'alors, Manuel Valls.

« J’ai fait un texte sur ce sujet dans le livre qui s’appelle " Le Ministre et le Bouffon ". Je trouve que la réaction de Manuel Valls a été un peu disproportionnée. Il y a eu un moment d’hystérisation et ça a libéré la parole antisémite. Après c’est sûr qu’il fallait réagir, mais il y avait d’autres moyens que cela. Ca a augmenté clairement la fréquentation de ses spectacles. D'ailleurs il l'a dit puisqu'il dit que Manuel Valls est son meilleur attaché de presse (...) Bien sûr qu'il est allé trop loin et que je ne cautionne pas ce qu'il dit, mais c'est compliqué. C'est quelqu'un que j'ai connu, je lui faisais la bise. C'est quelqu'un d'extrêmement talentueux, tous les humoristes le disent. Il a produit un nombre de spectacle incroyable. Un spectacle tous les 2 ans alors que certains humoristes tournent pendant 10 ans avec le même spectacle, c'est quelqu'un de très créatif. C'est dommage qu'il soit tombé dans une sorte de spirale négative, mais c'est son choix. Je me souviens d'avoir eu une longue discussion avec lui à Montréal pendant "le Festival du Rire" alors que tout cela venait de commencer... Bedos (Guy) avait dit "Dieudonné est camerounais, mais breton par sa mère", car il a un côté tête de mule…C'est plus quelque chose qui me fait vraiment de la peine. Ça m'a glacé par la teneur de ses propos, mais aussi par l'espèce d'opprobre qu'on lui a jeté, mais encore une fois je ne cautionne pas du tout. Tout cela m'a mis extrêmement mal à l'aise. Un moment les chaines d'infos voulaient à tout prix des réactions d’humoristes. Et vous avez remarqué nous étions tous aux abonnés absents. C’est très compliqué de s’exprimer là-dessus. Surtout quand c’est quelqu’un qu’on connaît, qu’on a connu, qu’on a aimé. On condamne, mais c’était too much » a déclaré Anne Roumanoff