La Nouvelle Tribune

Afrique du Sud : Julius Malema porte du Louis Vuitton pour « inspirer les pauvres »

Espace membre

Porter du «Louis Vuitton », c’est la formule magique que Julius Malema, le banni de l’Anc, parti de Nelson Mandela (ancien président de la ligue des jeunes), a trouvé pour inspirer les jeunes sud-africain. L’enfant terrible de l’Anc qui a fondé son propre parti les Combattants pour la liberté économique (Eff) et qui se dit ardent défenseur de la cause des pauvres a été confondu en pleine campagne électorale par ses adversaires politiques. 

Julius Malema qui battait campagne dans un des bas quartiers à l’ouest de Pretoria s’est fait épingler avec des chaussures Louis Vuitton aux pieds. Il avait pourtant réussi à camoufler son attachement aux objets de luxe en troquant ses costumes de marques contre un jean, un teeshirt et un béret rouge, selon la description faite de lui. Mais il a probablement oublié de changer aussi les chaussures qui donnent raison à ses détracteurs qui l’accusent d’utiliser la politique pour se faire de l’argent sur le dos des pauvres.

Cherchant à se défendre, Julius Malema a déclenché la foudre sur sa personne en déclarant qu’il portait du Louis Vuitton pour « inspirer les pauvres ». Il a été réprimandé sur ses propos par un de ses anciens camarades, l’ancien tôlard repenti, Gayton Mc Kenzie qui a toutefois demandé que ses détracteurs laissent le soins aux pauvres de décider de ce qu’il adviendra de Maléma. Julius Maléma est accusé de faire la fête, de porter du Louis Vuitton, d’avoir mis en faillite la province du Limpopo et est poursuivi par la justice pour fraude, corruption, blanchiment d'argent et racket.