La Nouvelle Tribune

Soudan du Sud : des centaines de civils massacrés à Bentiu par les rebelles selon l’Onu

Espace membre

Selon de troublantes révélations faites ce lundi 21 avril 2014,  par l’Onu sur la situation au Soudan du Sud, les hommes de l'ancien vice-président sud-soudanais, Riek Machar ont massacré des centaines de civils courant mi-avril dans la localité pétrolifère de Bentiu.

A en croire les témoignages, ces massacres orchestrés par les troupes de Machar relèvent d’une barbarie extrême à situer dans les plus grands crimes contre l’humanité. Après leur accaparement de Bentiu, les forces rebelles fidèles à  Machar « ont fouillé un certain nombre d'endroits où des centaines de civils sud-soudanais et étrangers avaient trouvé refuge et ont tué des centaines de ces civils après avoir établi leur appartenance ethnique ou leur nationalité », a expliqué la Mission de l'Onu au Soudan du Sud (Minuss). Ce qui fait penser à un nettoyage ethnique.

Ils n’ont épargné ni enfants, ni femmes, ni mosquées.  Selon la même source, « plus de 200 civils semblent avoir été tués et plus de 400 blessés dans une mosquée ».  Scénario semblable dans une église catholique et dans une enceinte délaissée du Pam où ils ont aussi tué des personnes en fonction de leur origine ethnique ou leur nationalité.

Le conflit qui a commencé depuis le 15 décembre dernier a pris une allure de guerre tribale avec le retour de vieux antagonismes ethniques entre peuple Dinka et Nuer.