La Nouvelle Tribune

Attentat à la bombe d'Abuja : Boko Haram signe l’œuvre et promet de nouvelles

Espace membre

« Nous sommes dans votre ville, mais vous ne savez pas où ». Ainsi parle Abubakar Shekau, chef du groupe islamo-terroriste nigérian Boko Haram, qui dans une vidéo de 28 minutes transmise à l’Afp, a revendiqué l'attentat à la bombe qui a fait au moins 75 morts lundi dernier à Abuja, la capitale du Nigeria et promet de nouveaux actes meurtriers.

Le chef du groupe terroriste présente l’attentat comme un acte de représailles contre les « massacres de musulmans » qui ont, selon lui, cours dans le centre du Nigeria, dans l'Etat du Plateau surtout.

Abubakar Shekau a nargué le chef de l’Etat nigérian et estime que les vrais adversaires de son groupe sont les occidentaux dont l'Américain Barack Obama, le Français François Hollande ou encore le Russe Vladimir Poutine qu’il considère comme les chefs du président Goodluck Jonathan.

Fidèle à ses idéologies, le groupe islamiste dont le nom signifie « l'éducation occidentale est un péché » a égrené ce qu’il appelle des « incongruités » de l’éducation occidentale. Dans la vidéo, Boko Haram n’a cependant pas dit le moindre mot sur le rapt de lycéennes dans le nord du pays.