La Nouvelle Tribune

Présidentielle en Algérie : Ali Benfils donne un carton «rouge» aux résultats encore inconnus

Espace membre

A compte goutte, les Algériens se sont rendus aux urnes ce jeudi pour choisir celui qui les dirigera pendant les prochaines années. Avant que les premiers résultats ne tombent dans l’après-midi de ce vendredi, Ali Benfils, le principal challenger du président sortant Bouteflika, a déjà fait savoir qu’il n’acceptera pas les résultats truqués qu’on s’apprête à annoncer.

Le scrutin selon lui, est un «coup de force électoral ». Pratiquement, un sur deux Algériens, a boycotté le scrutin dont le taux de participation serait de 51,70%. Dès la clôture du vote, jeudi soir, les partisans du président qui n’a pu voter qu’au moyen d’un fauteuil roulant, ont commencé à exprimer leur joie de voir le président Bouteflika l’emporter malgré son état cacochyme.

Ali Benfils dénonce des fraudes massives et se dit prêt à « utiliser tous les arguments politiques et pacifiques pour faire valoir le choix du peuple ». Il devrait s’exprimer à nouveau à l’annonce des premiers résultats dans cet après midi. « Cette date restera dans les mémoires comme un grand crime contre le viol des consciences et la confiscation de la volonté populaire ». Beaucoup d’observateurs craignent pour le pays et parlent d’un printemps algérien qui pointe à l’horizon. Wait and see.