La Nouvelle Tribune

Nigeria : difficile de savoir ce que deviennent les lycéennes enlevées

Espace membre

De l’ordre de 129, selon les derniers chiffres officiels, les lycéennes enlevées lundi sont-elles toujours aux mains de leurs ravisseurs ? Les réponses à cette question sont encore divergentes et laissent planer de grandes incertitudes sur le sort de ces jeunes filles. Pendant que les parents disent que leurs filles sont toujours aux mains des islamistes de Boko Haram, l’armée nigériane appuyée par le principal du lycée où a eu lieu le rapt, affirme qu’une bonne partie des jeunes filles se serait sauvée et qu’il ne resterait que 08 lycéennes en captivité.

Même au sein des corps sécuritaires, les déclarations sont discordantes. Selon un rapport présenté par le porte-parole des armées Chris Olukolade, seules huit des 129 otages sont encore retenues en captivité. Mais, mercredi soir, une autre source sécuritaire de haut rang de cette région a déclaré que plus d'une centaine de jeunes filles étaient toujours en captivité. Le bilan avec, Kashim Shettima, le gouverneur de l’Etat de Borno où a lieu les enlèvements, n’est pas conforme à ce que présente les sources sécuritaires. Selon lui 14 otages avaient réussi à s’échapper aux dernières nouvelles ce mercredi après-midi. Dans le but d’obtenir des informations pour la libération d’autres captives, Il a offert 50 millions de nairas soit 215.000 euros à toute personne pouvant fournir des informations. Rien n’est donc clair sur le sort des jeunes lycéennes captivées par Boko Haram depuis plus de 72heures.