La Nouvelle Tribune

Algérie : Benflis accusé de «terrorisme à la télévision» par Bouteflika

Espace membre

Le vieux président algérien Abdelaziz Bouteflika, candidat pour un quatrième mandat, a ouvertement accusé sans le nommer, son principal challenger aux présidentielles Ali Benflis de terrorisme au cours d’un entretien qu’il a eu avec le ministre espagnol des Affaires étrangères José Manuel Garcia-Margallo.

« Qu'un candidat vienne menacer les walis et les autorités de faire attention à nos familles et à nos enfants en cas de fraude, cela veut dire quoi ? C’est du terrorisme à travers la télévision »,a déclaré Bouteflika en référence à Ali Benflis qui avait déclaré mercredi « La fraude est haram (illicite). Le faux et usage de faux est haram. Je m'adresse aux walis, aux chefs de daïras : vous avez de la famille, pensez à la préserver» au cours d’un entretien à la télévision nationale algérienne.

Le grand candidat de l’opposition n’a pas tardé à réagir à cette accusation de son ancien mentor. D’Oran, où il tenait un meeting, il a dénoncé un « chantage à la stabilité ».

La campagne électorale prend fin ce dimanche en Algérie alors que les 800.000 électeurs algériens de France expriment déjà leurs votes. Ceux du pays se rendront dans les urnes le 17 avril prochain pour départager les deux candidats.