La Nouvelle Tribune

Vie terrestre de Jésus : le « fils » de Dieu a eu une femme selon un papyrus controversé

Espace membre

«Jésus aurait eu une femme ». C’est ce qu’apprend un papyrus à polémique découvert en 2012 dans une région proche de l’Egypte et de la Syrie. Le fragment de papyrus de 3,8 cm sur 7,6 cm exhibé par des chercheurs américains porte le groupe de mots «ma femme » dans une élocution attribuée à Jésus, le fils de Dieu venu sauver le monde de la perversion selon la foi chrétienne.

A la découverte du document en 2012, le Vatican n’y a vu aucun intérêt. Armés de témérité, les chercheurs sont parvenus à l’aide de la datation à évaluer à quand remonte le papyrus. Selon l’étude publiée dans la Harvard Theological Review, «les experts ont conclu que la composition chimique du papyrus et son oxydation correspondent à des vieux papyrus, comme celui de l’évangile de Saint Jean ». Une période située entre le VIe et le IXe siècle.

Les scientifiques américains qui sont parvenus à cette affirmation sont combattus par certains de leurs collègues. L’égyptologue Leo Depuydt de l’Université Brown a émis des doutes sur l’authenticité de ce papyrus. Se procurer des feuilles d’anciens papyrus n’est pas chose compliquée, apprend-t-il, ajoutant que l’encre qui a servi à griffonner sur la feuille peut être fabriquée avec de la suie de bougie et de l’huile. L’auteur du fragment de papyrus reste inconnu. Et pour l’égyptologue, c’est « suspect » de maintenir l’auteur du papyrus dans l’anonymat.

Depuis la publication du Da Vinci Code en 2005, les chercheurs sont hantés par la recherche de solution à la question «Jésus avait-il eu une femme ? ». Dans le Da Vinci Code, Dan Brown, l’auteur, avait fait état d’une liaison amoureuse entre Jésus et Marie Madeleine.