La Nouvelle Tribune

Vol MH370 : des signaux détectés dans l'océan indien, les recherches réorientées

Espace membre

Bientôt un mois qu’a disparu le Boeing 777 du vol MH370 de Malaysia Airlines avec à bord 239 personnes de plusieurs nationalités. Après plusieurs jours d’incertitude, il a été conclu que l’appareil s’est abimé dans l’océan indien, loin de son plan de vol initial. 

Etant donné qu’il ralliait cette nuit du 07 au 08 mars Kuala Lumpur (Malaisie) à Pékin (Chine). Depuis cette certitude sur la destination tragique de l’appareil, c’est la course contre la montre pour retrouver ses boites noires. Ces boites ayant une durée de vie limitée, pourraient bientôt cesser d’émettre des signaux. Elles seules pourront nous dire ce qu’il s’est réellement passé.

Après donc plusieurs jours de recherches à l’aide de gros moyens logistiques et technologiques, des signaux ont été détectés hier samedi 05 avril par le bateau chinois Haixun 01 à environ 25 degrés de latitude sud et 101 degrés de longitude est. Ce signal a émis pendant 90 secondes. On apprend que le même navire avait capté un signal mois précis la veille. Ce dimanche, les recherches ont alors été réorientées vers la zone où ont été détectés les signaux.

Selon Angus Houston, il s’agit d’un « espoir important et encourageant » de retrouver le MH370 disparu dans des conditions jusque-là mystérieuses. Angus Houston est le chef centre de coordination des agences des pays participants aux recherches. Du côté des autorités australiennes et malaisiennes, on joue plutôt la carte de la prudence. D’autant plus que ces signaux pourraient provenir d’une pollution sonore n’ayant aucun lien avec le Boeing 777 du MH370. « Il s’agit des opérations de recherches les plus difficiles de l’histoire de l’humanité. Nous cherchons un avion qui se trouve au fond d’un océan très profond et la zone de recherche est très vaste », a rappelé le premier ministre australien, Tony Abbott. Par conséquent, « Nous devons veiller à ne pas tirer trop vite de conclusions définitives ».