La Nouvelle Tribune

Kenya : Cheikh Abubaker Shariff Ahmed, un imam influent abattu devant un tribunal

Espace membre

Cheikh Abubaker Shariff Ahmed, un imam présenté comme une figure de l’islam radical au Kenya, a été tué devant le tribunal de Shanzu au nord de Mombasa, ce mardi. L’imam placé sous sanction de l’Onu et gardée dans une prison a été abattu à bout portant au moment où il sortait du tribunal. 

On reprochait à l’imam ses relations avec le mouvement shebab auteur de l’attaque du centre commercial Westgate en 2013. Surnommé Makaburi, le chef religieux avait ouvertement dit que les attaques terroristes des shebabs au Kenya sont une réponse justifiée contre la présence de l'armée kenyane en Somalie. De son vivant Makaburi avait pressenti sa mort.

Après l’assassinat de l’imam Aboud Rogo en août 2012 et de son successeur Ibrahim Omar en octobre 2013 pratiquement au même endroit sur la route entre Mombasa et Malindi, l’imam Makaburi avait dit qu’il est le prochain sur la liste des imams à tuer par la police anti-terroriste. Sa mort a provoqué un soulèvement populaire dans plusieurs quartiers dont Kisauni, Mtwapa, et Majengo où se trouve une mosquée sous l’autorité de l'imam. En février dernier, Makaburi avait même changé de nom à sa mosquée qu’il a appelée « Shuhadaa », la mosquée des martyrs, après un raid brutal de la police. L’assassinat de ce religieux présenté comme une figure de l’islam radical risque de provoquer la foudre des Shebabs sur le Kenya.