La Nouvelle Tribune

Nigeria : près de 600 personnes tuées par l'armée selon Amnesty international

Espace membre

L’armée nigériane a tué près de 600 personnes selon Amnesty international. Prisonniers pour la plupart, ils ont été tués après la récente attaque de Boko Haram contre une caserne militaire à Maiduguri, une ville dans le nord-est du Nigéria. L'organisation internationale de défense des droits de l’homme humains a indiqué que les prisonniers qui ont été rattrapés après s’être évadés pendant l’attaque, ont été tués. 

Un témoin rencontré par Amnesty international a confié « j'ai vu les soldats demandant aux gens de se coucher sur le sol (…). Il y avait une petite dispute entre les soldats et la JTF civile. Les soldats ont effectué quelques appels et quelques minutes plus tard, ils ont commencé à tirer sur les gens par terre. J'ai compté 198 personnes tuées à ce point de contrôle. » Pour l’instant l’armée nigériane n’a pas réagi à ces allégations.