La Nouvelle Tribune

Terrorisme au Kenya: Satrin Osinya. 18 mois atteint d’une balle dans la tête attriste le pays

Espace membre

Satrin Osinya,  le petit garçon de 18 mois qui a reçu une balle dans la tête lors de l’attaque d’une église à Mombasa dimanche dernier et dont la situation préoccupe actuellement tous les Kényans. Cette balle qui est logée dans sa tête est la même qui l’a rendu orphelin de mère ce même dimanche. 

Encore entre vie et trépas, le petit Satrin Osinya est en attente  d’une intervention chirurgicale qui va permettre d’extraire la balle de sa tête. La maman de Satrin Osinya a perdu la vie en sauvant celle de son enfant. Elle est morte en faisant rempart de son corps pour le protéger.

Pour l’opérer les médecins de Nairobi, où il a été évacué, vont patienter deux semaines le temps que l’hématome dans sa boîte crânienne diminue. Selon ces mêmes médecins, la vie du petit enfant ne sera pas en danger pendant cette période. Le chef du département de neurochirurgie de l’hôpital national Kenyatta à Nairobi a fait savoir qu’ils pourraient  décider de ne pas retirer la balle. « Mais j’ai prévenu les parents qu’il y aurait alors des risques d’épilepsie ou bien que l’enfant développe des problèmes de vision », a-t-il, expliqué. Car prévient-il, « il n’y a pas d’opération sans risques ».

Les assaillants ont attaqué l’église évangélique au beau milieu du culte, tuant du coup, six personnes. Même si l’attaque n’a pas été revendiquée, elle est attribuée aux insurgés islamistes somaliens shebabs, auteur de l’attaque terroriste du centre commercial de Westgate à Nairobi, qui a coûté la vie à environ  67 personnes en septembre 2013. Pour l’heure tout le pays est en prière pour  Satrin Osinya le petit garçon d’un an et demi touché d’une balle dans la tête.