La Nouvelle Tribune

Denis Sassou N'Guesso invite les Centrafricains à se réconcilier

Espace membre

A l'ouverture de la 4ème réunion du Groupe de contact sur la Centrafrique qui s’est tenue ce vendredi à Brazaville, le chef de l'Etat congolais, Denis Sassou N'Guesso, a appelé les Centrafricains à « une véritable réconciliation nationale catalyseur de la mise en œuvre effective et consensuelle de la feuille de route de la transition dans le pays ».

Quelque soit l’immensité du travail qu’accomplira Groupe de contact sur la République centrafricaine dévastée par la crise armée qui a commencé en mars 2013, le gros lot revient aux Centrafricains eux-mêmes qui doivent nécessairement se réconcilier, selon le président Congolais.

A cet effet, Denis Sassou N'Guesso a déclaré qu’il revient « d'abord aux Centrafricains de construire leur pays, de le sauver du danger » car, souligne-t-il, « les apports extérieurs ne peuvent  se substituer à l'appropriation par le peuple centrafricain de son destin».

A cette occasion, le président congolais a félicité les Etats membres de  la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC)  pour  leur élan de générosité ainsi que les pays occidentaux.  Ceux-ci se réjouit-il, ont démontré que la solidarité internationale n'est pas un vain mot, que le peuple centrafricain n'est pas seul, que l'Afrique ne supporte pas seule le fardeau d'une situation qui peut engendrer des conséquences désastreuses pour la paix et la sécurité internationale.