La Nouvelle Tribune

Affaire des écoutes en France : Nicolas Sarkozy sort du silence

Espace membre

L'ancien président français s'est décidé à sortir de son mutisme. Il a choisi de s'exprimer dans une tribune publiée par le Figaro, accessoirement de droite. Dans une tribune amère dans laquelle il a dénoncé des méthodes indignes de la France, dignes de la Stasi comme pour rejoindre certains ténors de son parti, l'UMP qui avaient déjà parlé de procédés nazis en référence aux écoutes et aux méthodes des juges. 

"Aujourd'hui encore, toute personne qui me téléphone doit savoir qu'elle sera écoutée. Vous lisez bien. Ce n'est pas un extrait du merveilleux film La Vie des autres sur l'Allemagne de l'Est et les activités de la Stasi. Il ne s'agit pas des agissements de tel dictateur dans le monde à l'endroit de ses opposants. Il s'agit de la France." Il va sans dire que le leader naturel du parti de droite s'est senti acculé et trainé dans la boue. Rappelons qu'Il avait été traité de tous les noms par certains membres du parti socialiste lorsque la presse avait annoncé qu'il avait acquérir une carte sim sous un nom d'emprunt.