La Nouvelle Tribune

Nigeria : une caserne subit la rage de Boko Haram dans le nord-est

Espace membre

Au Nigéria, la caserne militaire de Giwa située dans la ville nigériane de Maiduguri au nord-est a reçu la visite surprise des hommes armés soupçonnés d'appartenir au groupe islamiste Boko Haram ce vendredi.

Les assaillants, nombreux, selon les témoignages, ont attaqué la caserne située dans le quartier de Fauri, un QG de Boko Haram, avec des tirs nourris et des explosifs. Cette attaque dirigée contre la caserne militaire est un signal fort que le mouvement terroriste lance aux autorités nigérianes pour leur montrer toute sa détermination à occuper sans partage le Nord et faire de la ville de Maiduguri, sa capitale.

Boko Haram avait pour principales cibles, les églises, les centres universitaires et les écoles où des enseignements occidentaux son dispensés. L’organisation terroriste est très hostile aux occidentaux. Le nom Boko Haram qu’elle porte signifie "l'éducation occidentale est un péché" en langue haoussa. Les militaires qui étaient dans la caserne ont riposté. Pour l’heure il n’y a pas encore de bilan officiel établi. Les combats ont duré plus d’une demi-heure. L’inquiétude est de plus en plus grande dans le rang des populations. Pour les populations, si les soldats sont attaqués dans leur retranchement, la solution qui s’impose est la clé des champs pour tenter de sortir du joug des islamistes radicaux de Boko Haram qui contrôle une partie du nord Nigéria.