La Nouvelle Tribune

La Libye menace de bombarder un pétrolier nord-coréen

Espace membre

« Gloire du matin », un pétrolier nord-coréen arrivé clandestinement dans le port d’Al Sedra situé dans la Cyrénaïque dans l’est de la Libye risque d’être bombardé.  Tripoli a fait savoir qu’il va bombarder ce bateau détenu par des groupes armés hostiles aux autorités de la transition libyenne.

Le navire est dans la Cyrénaïque dans l’est du pays depuis juillet 2013 sous le contrôle des katibas, qui ont la main mise sur des puits de pétrole. Samedi, le navire   a eu des manœuvres d’exportation du brut libyen. Ce qui a fait  sortir les autorités du pays de leurs gonds. Le navire « serait bombardé ou intercepté en mer par la marine s’il cherchait à quitter la Libye les cales remplies de brut » a prévenu le vice-ministre de la Défense Khaled al-Chérif. Il a été rejoint par le Premier ministre Ali Zeidan  qui a ordonné le départ à vide du navire. « S’ils ne suivent pas les instructions, le tanker sera bombardé et ce sera une catastrophe écologique », a martelé Zeidan.

Les ressources pétrolières de la Libye sont pillées depuis la chute du régime de Khadafi. Les rebelles qui ont le contrôle de certains puits viennent ainsi d’afficher leurs ambitions d'exporter du brut. Le conflit qui sévit dans le pays a provoqué une chute de la production à 250 000 barils par jour contre 1,5 million avant le début de la contestation.

Minimisant les menaces des autorités libyennes, un responsable des Katibas a déclaré qu’ils ont commencé à exporter du pétrole. « Ce chargement, c'est notre première livraison »  a-t-il ajouté.