La Nouvelle Tribune

Procès d'Oscar Pistorius : des pressions sur le témoin Charl Johnson

Espace membre

Les choses se compliquent pour Oscar Pistorius, le champion paralympique sud-africain accusé d’avoir délibérément assassiné sa petite amie, le mannequin Reeva Rebecca Steenkamp le soir de la Saint Valentin 2013. Un témoin clé de l'accusation a déclaré avoir été dérangé par des coups de fil malveillants juste avant de témoigner au procès qui s’est ouvert ce lundi à Pretoria.

Le  témoignage de Charl Johnson, un voisin du champion paralympique pèsera fort dans la balance. Il était Mardi devant le tribunal. M. Johnson, habitant non loin de Pistorius, à moins de 200 mètres, affirme avoir entendu des hurlements de femme et les coups de feu la nuit de la Saint-Valentin 2013.

Ce mercredi, M. Johnson a fait part d’un appel qu’il a reçu pendant qu’il attendait tranquillement dans la salle des témoins, le temps d’être rappelé  à la barre. A en croire M. Johnson l’appelant lui a dit que son contact téléphonique avait été donné à l'audience.  Et assure-t-il, « je lui ai répondu que je n'étais pas au courant et que je n'avais pas (encore) témoigné ».

Après le premier appel, M. Johnson a dit qu’il a éteint son téléphone  et qu’après l’avoir rallumé, il a constaté  «un grand nombre d'appels en absence, et un message vocal laissé par une personne de l'étranger ». « pourquoi vous mentez au tribunal. Nous savons qu'Oscar n'a pas tué Reeva, ce n'est pas cool, allez mec, (...) » lui aurait dit l’inconnu. Le témoin a ensuite déclaré : “Cela a continué de sonner, donc je l'ai gardé éteint et c'est assez gênant. C'est par ce numéro que tous mes contacts personnels et de travail me joignent, et je trouve que ma vie privée a été compromise. »”

Cette forme de pression n’arrange guère les affaires du champion paralympique sud africain. Son avocat Barry Roux  aussi, très agressif, fait tout  de son côté pour déstabiliser M. Johnson  et son épouse Michelle Burger également témoin contre Oscars Pistorius dans cette affaire.