La Nouvelle Tribune

RDC : l'Onu attaque des rebelles ougandais

Espace membre

La Monusco s’est enfin résolue à bouter hors de la Rdc les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu, actifs dans l'est du pays. Elle a annoncé des attaques ciblées de ses hélicoptères contre des positions du mouvement rebelle qui ont eu lieu ce samedi au tour de 12h55 GMT.

Il s’agit d’une première offensive d’envergure que la mission onusienne dirige contre ce groupe rebelle. Les rebelles ougandais ont installé leur base à Saha Sitisa dans la région de Mbau, au nord-est de Beni dans la riche et tumultueuse province du Nord-Kivu. Selon Martin Kobler, le chef de la Monusco, cette opération d'une grande précision permettra à la mission onusienne de réaliser un objectif clair. Celui de « mettre fin aux attaques récurrentes des ADF contre les populations civiles».

Depuis 19 ans que le groupe ADF-Nalu opère dans la région des montagnes du Rwenzori. Mais dès 2001 les Etats-Unis l’ont inscrit sur leur liste d'organisations terroristes. Ce groupe rebelle dirigé depuis 2007 par Jamil Mukulu, un chrétien converti à l'islam, est réputé dans les enlèvements, l’endoctrinement de ses prisonniers et le commerce illégal de bois, or et autres. Après la lourde perte que l'armée congolaise lui a infligée lors d’une opération le 16 janvier dernier, l'Alliance des forces démocratiques-Armée nationale pour la libération de l'Ouganda (ADF-Nalu) est désormais fébrile. M. Kobler exhorte les derniers combattants de l'ADF à abdiquer et à se rendre dans les camps de la Monusco.