La Nouvelle Tribune

La culture des Rse absentes dans les entreprises Camerounaises

Espace membre

La question de la responsabilité sociétale des entreprises (Rse) au Cameroun a fait objet d’une étude par l’Institut Afrique RSE. Qui conclut un faible engagement des entreprises camerounaises dans ce sens.

16 sociétés camerounaises, réalisant ensemble, excepté trois n’ayant pas communiqué leurs données internes, un chiffre d’affaires consolidé de 710 milliards de F CFA soit 106 millions d'euros et comptant 20 420 salariés à travers tout le Cameroun. C’est l’échantillon qui a fait objet d’une étude de l’Institut Afrique RSE, de Thierry Téné, sur les perceptions et pratiques en matière de RSE des entreprises camerounaises. En partenariat avec l’Association des gestionnaires des ressources humaines et le Syndicat des industriels du Cameroun (Syndustricam), l’Institut est arrivé à la conclusion que la majorité d'entre ces entreprises considèrent que la RSE améliore la performance économique et financière d'une entreprise. « Elles sont ainsi 92% à reconnaître que la RSE peut accroître le volume d’affaires d’une firme », ont indiqué les auteurs de l'enquête lors d'une présentation organisée à Douala, il y a une semaine. Pour autant, 73 % des sociétés sondées ne disposent pas d’un service développement durable ou RSE. "Les gestionnaires des ressources humaines (GRH) ne sont pas suffisamment imprégnés de la notion de responsabilité sociétale des entreprises (RSE)", fait observer l'enquête. Par ailleurs, selon les auteurs de cette étude, 57 % des responsables interrogés, notamment les GRH, n’ont aucune idée de l'existence de la norme ISO 26 000 régissant cette pratique. Ils sont à peine 36% à réaliser une enquête de satisfaction auprès des employés de leur entreprise. Pour changer la donne, l’'institut Afrique RSE prépare un guide sur les bonnes pratiques dans ce domaine, à destination des GRH. Il s’agirait pour les services en charge des ressources humaines d’aider l’entreprise "à passer d’une logique de performance financière à la reconnaissance d’une performance globale qui intègre les attentes de la société et la préservation de l’environnement", a recommandé Manfred Roger Timba, directeur RH et conformité de AXA Cameroun et président de l’Association des GRH, lors de la restitution de l’étude.