La Nouvelle Tribune

En visite en Centrafrique, Le Drian note un signe d’amélioration de la situation

Espace membre

Le ministre français de la défense séjourne depuis ce mercredi matin en terre centrafricaine. Jean-Yves Le Drian, contrairement à ses deux premières visites, depuis le démarrage de l’opération Sangaris, avait un agenda véritablement chargé.

Il a surtout noté un signe d’amélioration de la situation à Bangui. «C’est la troisième fois que je viens à Bangui depuis le début de l’intervention Sangaris, mais c’est la première fois que le général Soriano me laisse sortir de Mpoko», a laissé entendre Jean-Yves Le Drian, après l’inauguration d’un centre d’accueil de nuit pour déplacés, au quartier de Benz-Vi, dans le 5e arrondissement de Bangui. Le ministre français, à travers ses propos, note un signe de l’amélioration de la situation à Bangui. Il a été ensuite reçu par la présidente Catherine Samba-Panza. Après un entretien en tête à tête, au palais de la Renaissance, les deux se sont envolés à bord d’un hélicoptère pour Mbaiki, ville situé à 85 Km de Bangui. Sur place, Catherine Samba-Panza, s’adressant aux populations a évoqué la nécessité du désarmement des milices. « Si au début quelques patriotes ont pris les armes face aux ex-Seleka, nous assistons à présent à une prolifération de bandits de grand chemin. Cela n’est pas acceptable », a-t-elle martelé avant d’annoncer sa volonté d’aller en guerre contre les milices anti-balaka, auteurs des violences contre la communauté musulmane, en Centrafrique.