La Nouvelle Tribune

RD Congo : Bosco Ntaganda, le « Terminator » devant la Cpi

Espace membre

Réputé sans pitié, le grand seigneur de guerre Bosco Ntaganda, surnommé le "Terminator" comparait devant la Cour pénale internationale (Cpi) ce lundi pour une audience qui permettra d’infirmer ou de confirmer les charges retenues contre lui dans la guerre à l’est du Congo. 

L'ancien chef de guerre Bosco Ntaganda  est accusé de viols, pillages, meurtres et de nombreux massacres commis de 2002 à 2003 dans la région de l’Ituri, à la tête des Forces patriotiques pour la libération du Congo (Fplc). Des actes qui justifient le surnom "Terminator" qui lui a été attribué.

Lui et ses hommes auraient tué environ 800 personnes pendant cette période après avoir mené une semaine d’attaque, en novembre 2002, contre la ville minière de Mongbwalu située à quelques 70 kilomètres de l'Ituri.

C’est au sein du Front patriotique rwandais du président Paul Kagame qui a mis fin au génocide rwandais en 1994, que le "Terminator" a fait ses armes. Après la débandade de ses hommes,  il s'était réfugié à l'ambassade des Etats-Unis au Rwanda avant d’être transféré à la Cpi, quatre jours après, le 22 mars 2013.

A cette audience de confirmation des charges qui prendra fin le jeudi, les juges prendront connaissance des éléments de preuve que le procureur a amassés. C’est alors qu’ils diront dans deux mois, si ces éléments sont suffisants pour intenter un procès contre Bosco Ntaganda.