La Nouvelle Tribune

Mali : de hauts gradés de l’armée répondront dans l’affaire du charnier de Kati

Espace membre

Au pays de Modibo Keita, plusieurs officiers hauts gradés seront écoutés dans l’affaire du charnier découvert en décembre 2013 à Kati, ville située à environ 15 Km, au nord de Bamako. Le juge qui conduit l’instruction a reçu un mandat allant dans ce sens.

Ils sont au total quatre généraux de l’armée malienne, dont un ancien chef d’état-major et un ancien patron des services de renseignement, qui répondront aux questions du juge d’instruction. Mais en attendant leurs interpellations, certaines de nos sources confirment que des anciens hommes d’Amadou Sanogo, ont déjà livré d’importantes informations qui ont beaucoup fait évoluer les enquêtes.

Ils auraient livré à la justice, les conditions dans lesquelles les bérets rouges portés disparus, ont été froidement abattus. Comment ils ont été d’abord enchaînés, et la façon dont leurs yeux ont été bandée avant la tuerie. Des noms auraient même été déjà cités dans cette affaire. Rappelons que le charnier découvert en décembre dernier contenait 21 corps de militaires disparus. Ces derniers étaient accusés d’avoir tenté de renverser le général Sanogo en Avril 2012. Ces hommes étaient tous des bérets rouges, proches de l’ancien président Amadou Toumani Touré, lui-même renversé en mars 2012 par Amadou Sanogo, encore capitaine en son temps.