La Nouvelle Tribune

Braconnage en Afrique du Sud : plus de mille rhinocéros abattus en 2013

Espace membre

Le braconnage inquiète en Afrique du Sud. Des braconniers ont abattus plus de mille rhinocéros en Afrique du Sud pour le compte de la seule année 2013. De 668 cas en 2012, le nombre de rhinocéros tués a dépassé mille, en 2013.

« Le nombre total de rhinocéros braconnés en Afrique du Sud durant l'année 2013 a augmenté et atteint 1.004 » a précisé le ministère sud-africain de l'Environnement qui a rappelé que l’échelle du braconnage de rhinocéros poursuit son ascension dangereuse pour la survie de l’espèce.

Les chiffres des années antérieures donnent 33 rhinocéros tués en 2010, 448 en 2011 et 668 en 2012. La majorité des rhinocéros ont été tués dans le célèbre parc national du Kruger, voisin du Mozambique. Le renforcement de la surveillance dans ce parc par l'armée appuyé d’un drone n’a pas empêché ce drame.

L'Afrique du Sud abrite 80% de la population de rhinocéros, dont 8.500 à 9.500 dans le Kruger. Mais une grande menace pèse sur ces gros ruminants recherchés par des braconniers pour alimenter le trafic de poudre de corne. Dans sa corne, qui atteint une hauteur voisine de six centimètres par an, se trouve de la kératine, une matière que contiennent les ongles humains et qui est plus coûteuse que le platine, la cocaïne ou l'héroïne.

La tendre bête féroce est victime de l'engouement pour son appendice cornu, mis en vente illicitement sur  le marché de la médecine asiatique traditionnelle, essentiellement au Vietnam, selon les experts. Les braconniers généralement, injectent des anesthésies aux rhinocéros à qui ils arrachent la corne à la hache causant de graves blessures qui vont provoquer la mort de l'animal, des jours après.