La Nouvelle Tribune

Loi condamnant l'homosexualité : le président nigérian se met les occidentaux à dos

Espace membre

Le mariage entre personnes de même sexe n’a pas de chance d'aboutir avec le président nigérian Goodluck Jonathan. Il a promulgué une loi condamnant l'homosexualité qui a provoqué lundi une avalanche de critiques des occidentaux. Reuben Abati, porte-parole du président nigérian Goodluck Jonathan a assuré qu’il a promulgué la loi. «Je peux confirmer que le président a promulgué cette loi » a-t-il déclaré à la presse.

Au nombre des dispositions, le texte a prévu une peine d’emprisonnement de 14 ans de prison en cas de mariage homosexuel et de 10 ans pour les personnes de même sexe qui vont afficher publiquement leur relation.  Les députés nigérians avaient, à l’unanimité, adopté la loi en mai dernier.

John Kerry le secrétaire d'Etat américain a, dans un communiqué, déploré la rigueur du texte. Cette loi « restreint dangereusement la liberté d'association, de rassemblement et d'expression des Nigérians » a-t-il dit ajoutant que la loi « est contraire aux engagements légaux du Nigeria au niveau international, nuisible aux réformes démocratiques et aux protections en matière de droits de l'Homme inscrites dans sa constitution de 1999 ».

Dans la même veine, Jasmine O'Connor, de l'association britannique de défense des droits des homosexuels Stonewall trouve que « cette loi est un coup porté aux lesbiennes, aux gays et aux bisexuels du Nigeria et montre jusqu'où le gouvernement nigérian est prêt à aller en termes de violation des droits de l'Homme ». Aussi, le Premier ministre britannique David Cameron avait mis en garde les pays qui n’admettent pas les droits des personnes de même sexe.  Il avait agité la menace de réduction des aides de son pays aux pays réfractaires aux droits des personnes de même sexe.

Mugabe rejette les droits des homosexuels et dit à Cameron d'aller en enfer

Contrairement à ceux-ci,  les Nigérians ont accueilli cette nouvelle avec beaucoup de satisfaction; le sénateur de l'Etat d'Edo au sud, auteur de cette loi,  s’est réjoui de son adoption et de sa promulgation. « Nous savions que le président du Nigeria était une personne très morale, chrétienne, nous savions qu'il allait signer cette loi » a-t-il déclaré.

En Afrique, le Nigéria n’est pas le seul pays à prendre des dispositions rigoureuses contre les unions entre personnes de même sexe. L’Ouganda et le Cameroun voisin ont également pris des mesures répressives. Mais cette liberté tant prônée par les occidentaux n’est pas aussi systématique chez eux.  Aux Etats-Unis, la cours suprême a récemment accédé à une demande de suspension du mariage homo dans l’Etat de l’Utah. Pour les Nigérians, il s’agit d’une question de mœurs et il n’est pas question que les occidentaux les obligent à   accepter tout ce qu’ils veulent.

USA : Suspension provisoire du mariage Homo en Utah