La Nouvelle Tribune

Chine : le gouvernement demande aux cadres du parti communiste d'arrêter de fumer dans les lieux publics

Espace membre

Sommés d'arrêter de fumer. Les cadres du parti communiste chinois ont reçu l'ordre d'arrêter de fumer dans les lieux publics pour "montrer l’exemple et d’améliorer l’image des dirigeants" dans le pays. Rappelons que la Chine, avec 350 millions de fumeurs, est le premier consommateur de tabac au monde.

Dans le pays, il existe même un métier de fumeur à plein temps qui consiste à tester les nouvelles cigarettes et faire part de ses remarques aux sociétés. Bien entendu, les grands groupes cigarettiers chinois sont les créateurs d'emploi dans ces domaines.

La circulaire publiée le 29 décembre 2013, incite tout cadre du PCC à ne plus fumer en public mais aussi à ne plus acheter de cigarettes avec l'argent public. Tout non fumeur se doit également d'encourager les fumeurs à arrêter; "Fumer dans des lieux publics demeure un phénomène très courant, en particulier pour certains cadres dirigeants qui mettent non seulement en danger la santé publique et l'environnement, mais nuisent aussi à l'image du Parti communiste et du gouvernement" peut-on lire dans le document. A Pékin, la capitale, il est interdit de fumer dans les lieux publics depuis 2008, mais jusque là la loi n'avait jamais véritablement été appliquée. Les autorités chinoises souhaitent donc mettre fin à ce laxisme.

Gambie : augmentation du prix du tabac pour ôter l’envie aux fumeurs