La Nouvelle Tribune

Egypte : troisième attentat d’affilée en moins d'une semaine

Espace membre

Jamais deux sans trois. L’Egypte a eu droit à son troisième attentat d’affilée pour cette semaine ce dimanche. Dans la province de Charqyia, delta du Nil, un bâtiment militaire a fait objet d’un attentat dont le bilan est de 04 blessés dans le rang des militaires qui ont la charge de la surveillance du site.

De source militaire, il s’agit d’une bombe qui a détruit une partie du mur du local du renseignement militaire dans cette province de Charqyia, située dans le delta du Nil. A cela s’ajoute le cas d’une autre bombe désamorcée aux abords d'une université de Damiette, sur la côte méditerranéenne qui a eu lieu quelques instants après la première attaque de la journée. Mardi, le pays a connu son premier attentat de la semaine, perpétré contre un bâtiment de la police et qui a causé la mort de 15 personnes et une centaine de blessés à Mansoura, toujours dans le delta du Nil. La deuxième a eu lieu jeudi avec l’explosion d’une bombe qui a fait 05 blessés au Caire. La confrérie des Frères musulmans du président destitué Mohamed Morsi, étiquetée « organisation terroriste » est encore accusée d’être à l'origine de cet acte. Et pourtant, des jihadistes apparemment non affiliés aux Frères musulmans mènent des attaques qui ont déjà coûté la vie à plus d'une centaine de policiers et de soldats. Autrefois basés dans la péninsule désertique du Sinaï, les violences se sont peu à peu étendues aux villes et ont gagné la capitale.