La Nouvelle Tribune

Après l'attentat contre la police en Egypte : le Premier ministre de Morsi arrêté

Espace membre

Hicham Qandil, 'ancien Premier ministre du président islamiste destitué Mohamed Morsi a été arrêté ce mardi après le sanglant attentat à la voiture piégée qui a fait 15 morts et une centaine de blessés dans la matinée du lundi 24 décembre 2013. 

14 policiers et un civil sont les personnes décédées dans cet attentat. La police égyptienne a arrêté l'ancien Premier ministre, au moment où il s’apprêtait à s’exiler au Soudan, selon Mohamed Ibrahim, le ministère de l'Intérieur.

La confrérie des Frères musulmans est désormais inscrite sur la liste noire des organisations "terroristes" en Egypte. Elle fait d’ailleurs objet de vives répressions policières depuis la chute du président Morsi le 03 juillet 2013.

Lire aussi : Egypte : violente répression des manifestations islamistes

Hamada Arafat, un résident a déclaré que la confrérie des frères musulmans « est une organisation terroriste internationale, ils sont responsables de ce qui s'est passé » car, selon lui les islamistes adoptent «les tactiques d'Al-Qaïda ».

Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'Onu a également condamné cet attentat « qu'aucune cause ne peut justifier de tels actes de terrorisme » selon lui.
Des milliers de personnes ont prit part aux cérémonies officielles de funérailles organisées à l’intention des victimes. Une compagnie touristique dont les employés auraient fait des saluts favorables aux islamistes a essuyé des agressions de manifestants qui ont enflammé un bus appartenant à la compagnie. De même, un supermarché, dont les gérants ont été accusés d'être de connivence avec les Frères musulmans, a été saccagé.