La Nouvelle Tribune

Afrique du sud : Nelson Mandela a rendu l’âme

Espace membre

Bon serviteur, vaillant semeur des germes de la paix, Nelson Mandela vient d’entrer dans la gloire de l’éternel à 95 ans. Il a rendu l’âme dans la nuit de ce jeudi 05 décembre à 20H50 heure d’Afrique du Sud. Curieuse anecdote, malgré la dégradation de sa santé qui avait résolu le monde entier à accueillir la nouvelle de sa mort, c'était la surprise générale dès qu’elle a été annoncée hier.

Curieuse anecdote encore, l’ambiance à Johannesburg, près de la maison du héros de la lutte anti­apartheid où des milliers de personnes se sont rassemblées dès l’annonce de sa mort n’était pas celle des moments de deuil. C’est plutôt aux chants à la gloire de Madiba, chanté en chœur par la foule. Ce ne sont là, que les signes patents de l'admiration d’un homme qui a positivement marqué le monde pendant son existence. Du monde entier les messages de condoléances et d’admiration pour l’homme fusaient depuis que sa mort a été annoncée par le président sud africain Jacob Zuma. "Notre bien­-aimé Nelson Mandela, le président fondateur de notre nation démocratique, nous a quittés. Il est décédé en paix entouré de sa famille aux environs de 20H50 (...) Notre nation a perdu son plus grand fils" a­-t-­il déclaré avec un ton empreint de deuil. Le président américain, Barack Obama a aussitôt ordonné la mise en berne des drapeaux aux Etats­Unis jusqu'à lundi soir. François Hollande, le président français a également demandé la mise en berne des drapeaux français. Pour lui, Mandela a été "l’incarnation de la Nation sud­-africaine, le ciment de son unité et la fierté de toute l’Afrique". A l’Onu, Ban Ki­ Moon a regretté la perte d’"une source d'inspiration" pour le monde entier pendant que le Dalaï­ Lama parle de la perte d’un grand ami. Pour l’instant, les hommages continuent de pleuvoir pour saluer la mémoire d’une légende qui s’est éteinte à 95 ans.