La Nouvelle Tribune

Centrafrique : la France va envoyer 1000 soldats

Espace membre

La situation en Centrafrique préoccupe au plus haut point les nations unies. Plusieurs pays occidentaux dont la France ont tiré la sonnette d'alarme quant au risque de généralisation du conflit dans le pays et surtout face au risque du tournant religieux. En effet, de plus en plus de crimes sont commis par rapport à l'appartenance religieuse des populations.

Chrétiens et musulmans s'affrontent dans certaines zones du pays et cela, parce que les rebelles de la Séléka, en majorité de confession musulmane s'en sont pris aux populations chrétiennes. Une partie des chrétiens du pays ont aussitôt créé une milice d'auto-défense baptisée "anti-balaka" pour disent-ils se protéger des attaques des ex-rebelles. Attaques qui n'ont pas cessé malgré la prise de pouvoir de Djotodia.

La France a ainsi décidé de jouer sa partition dans la restauration de la paix en Centrafrique. 1000 soldats seront envoyés pour éviter un scénario rwandais dans le pays qui fait difficilement face à l'insécurité depuis la chute du régime de Bozizé. Le vice-secrétaire général de l'ONU Jan Eliasson craint même que la pays devienne un vivier pour les extrémistes et les groupes armés.