La Nouvelle Tribune

Lybie : choc meurtrier entre armée et islamistes à Benghazi

Espace membre

Sanglante entame de semaine en Lybie. Un violent affrontement nourri de fusillades et d’explosion s’est produit ce lundi entre forces libyennes et islamistes à Benghazi dans l’est du Pays. Au total 09 personnes ont été tuées une dizaine blessées selon un bilan encore provisoire.

C’est dans le quartier Ras Obeida tenu par une faction islamiste du nom d’Ansar al-Charia que les échanges de tirs et des explosions ont eu lieu. Aux trousses d’un individu suspect, des forces spéciales libyennes ont passé les barrières que le groupe Ansar al-Charia a disposé. C’est alors qu’elles ont été prises à partie avec des coups de feu. Les forces de l’ordre ont aussitôt appelé des militaires en renfort et invité les populations à rester chez elle afin de faciliter le nettoyage. Le gouvernement de son côté a également appelé les habitants à garder leur calme et à collaborer avec les forces régulières qui ont pris les dispositions idoines pour ramener la sécurité dans la ville. Malgré le fait que Benghazi soit le berceau du soulèvement de 2011 qui a provoqué l’assassinat de Mouammar Khadafi, la ville à l’instar de toutes les autres villes du pays est secouée par des affrontements meurtriers entre des milices islamistes ou des factions tribales et l’armée. Les autorités de la transition continuent de chercher leur repère et n’arrivent toujours pas à imprimer leurs marques pour ramener le pays sur le droit chemin. Elles comptent sur des promesses de coopération faites par les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l'Otan et la Turquie pour sortir de l'embrouille. Les puissances occidentales avaient promis une aide à la Libye dans le domaine de la sécurité mais jusqu’à présent, les programmes de formation des forces libyennes n’ont pas avancé d’un iota et les différents groupes armés ont toujours la main mise plusieurs régions du pays. Ansar al-Charia est fait responsable de l'attaque de l’ambassade des Etats-Unis à Benghazi le 11 septembre 2012, qui s’est soldé par l’assassinat de l'ambassadeur américain et de trois autres ressortissants américains.