La Nouvelle Tribune

Egypte : 24 heures de violences meurtrières

Espace membre

D’hier à ce matin, l’Egypte est dans une nouvelle vague de violences meurtrières. Un attentat à la voiture piégée a ciblé un convoi de l'armée égyptienne dans le Sinaï. Le bilan fait état de 10 militaires tués et une trentaine de blessés selon une source sécuritaire. L’attentat a eu lieu non loin de la ville d'Al-Arish près d'Israël et de la bande de Gaza souvent théâtre d’attaques contre les forces de l'ordre.

Ces événements se sont déroulés alors même que la veille, le Caire a été tourmenté par un choc entre pro et anti-armée sur la place Tahrir. Les confrontations ont opposé des partisans de l’armée à des mouvements laïcs qui sont à la fois hostiles aux islamistes et aux militaires, qui manifestaient par des jets de projectiles à la place Tahrir en ce deuxième jour de la commémoration de la chute d’Hosni Moubarak. Un mort et environs 16 blessés ont été recensés. Les blindés de l’armée égyptienne sont intervenus dans la soirée et ont abusivement fait usage de gaz lacrymogènes causant, de facto, des victimes. Ces manifestations qui n’ont pas été instiguées par les islamistes sont une première depuis que l'armée est revenue au pouvoir après avoir déposé le président Mohamed Morsi le 3 juillet 2013. Pour les manifestants l’armée et les frères musulmans font des affronts à la mémoire des martyrs qui ont donné leurs vies pour faire partir l’ancien président Hosni Moubarak.