La Nouvelle Tribune

Algérie : à 76 ans, Bouteflika en lice pour un quatrième mandat

Espace membre

Malgré son état, Abdelaziz Bouteflika est envoyé au front. C'est le comité du Front de libération nationale (Fln), son parti qui l'a désigné pour être candidat à la prochaine élection présidentielle de 2014. L'annonce a été faite samedi, après une réunion du comité central du Fln à Alger.

Selon Amar Saïdani, le secrétaire général du parti, "Le choix de M. Bouteflika pour la présidentielle s'impose de lui-même'' car argumente-t-il, sur ses trois mandats, son bilan reste positif. Mais tous les membres du Fln ne voient pas ce choix sous cet angle. La réunion a été boycottée par une partie des membres du parti qui la juge illégale. Le parti est au bord de la scission depuis que l'ancien chef du Fln Abdelaziz Belkhadem a été évincé du Secrétariat général du parti avec l'élection en août de Amar Saïdani. A 76 ans, Abdelaziz Bouteflika a déjà passé 14 ans au pourvoir. Il est désigné comme candidat pour briguer un quatrième quinquennat alors que son état de santé actuelle continue de susciter des polémiques. Il est rentré de la France en juillet, après trois mois de soins intensifs des suites d'un accident cardiovasculaire (Avc). S'il est réélu, Abdelaziz Bouteflika battrait à terme le record de longévité au pouvoir dans ce pays. Il a fait sauter les verrous de la limitation du nombre de mandats avec une révision de la constitution en 2008 pour se taper un troisième quinquennat en 2009. Même s'il ne sait pas encore prononcé sur sa désignation, tout porte à croire que le président algérien veut s'éterniser au pouvoir.