La Nouvelle Tribune

La CPI rejette la demande de libération provisoire de Laurent Gbagbo

Espace membre

La CPi a rejeté ce matin la demande de mise en liberté provisoire de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo à la Haye. Les juges ont en majorité décidé de son maintien en détention en attendant la suite du procès. Nombreux sont ceux qui avaient espéré sa libération et qui s'attendaient à ce que la CPI fléchisse sur le cas Gbagbo.

L'ancien président s'était, cette fois-ci, déplacé en personne pour entendre le verdict sur sa demande de mise en liberté. Une nouvelle demande pourrait être réexaminée dans 120 jours conformément aux textes qui régissent la cour internationale. Quoiqu'on en pense, les récentes interventions des présidents africains sur le maintien ou non des pays africains dans le statut de Rome, statut qui a vu naître la CPI, n'aura pas eu grand effet sur le procès de Laurent Gbagbo. Mais ses partisans ne désarment pas et maintiennent qu'ils poursuivront la lutte pour que justice soit rendue.