La Nouvelle Tribune

France : bras de fer en vue entre le gouvernement et les clubs de football

Espace membre

En France, on va sans doute vers un bras de fer entre l’Exécutif et l’Union des clubs professionnels de football (Ucpf). Ce jeudi, cette Union a annoncé un mouvement de grève en protestation à la mesure de la taxe à 75%.

Cette mesure contenue dans le projet de loi des finances 2014 devrait toucher treize clubs français de la Ligue 1. La grève de l’Ucpf consiste en l’annulation de la 15ème journée de Ligue 1 et la 16ème journée de Ligue 2 prévues pour le week-end du 29 novembre au 1er décembre. Le président François Hollande doit rencontrer jeudi 31 octobre les dirigeants du football français pour essayer de désamorcer la crise. Mais désamorcer ne veut pas dire renoncer à la réforme. En tout cas c’est ce qu’il ressort d’une déclaration faite ce vendredi sur le sujet par le premier des Français. « La loi fiscale n’est pas encore votée mais lorsqu’elle le sera, elle doit être la même pour toutes les entreprises. Cela n’exclut pas un dialogue sur un certain nombre de difficultés que peuvent rencontrer les clubs professionnels », a déclaré Hollande ce vendredi 25 octobre à Bruxelles lors de la Conférence de presse de clôture du Conseil européen. Comme pour dire qu’il n’y aura pas de discrimination positive en faveur des clubs de football sur le principe de la taxe à 75%. La déclaration du président Hollande vient comme pour appuyer la position du gouvernement annoncé dans l’entourage du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. «Un club de football est traité comme une entreprise comme une autre. En surplomb de tout dispositif fiscal, il y a le principe d'égalité (…) la taxe à 75 % a été plafonnée avec justement le souci qu'elle ne pèse pas indûment sur les acteurs économiques, à 5 % du chiffre d'affaires », avait-on affirmé dans l’entourage du Premier ministre avant que les clubs de football ne prévoient leur grève.