La Nouvelle Tribune

France : les clubs de football en grève fin novembre contre la taxe à 75 %

Espace membre

Le 18 octobre dernier, les députés français ont voté la nouvelle mouture de la loi sur la taxe à 75 % pour les très hauts salaires. Il s’agit en fait d’un prélèvement d’une taxe de 75 % sur les salaires de plus d’un million d’Euro.

La mesure touche les clubs de football, notamment ceux de Ligue 1 et Ligue 2. L’Union des clubs professionnels de football (Ucpf) a décidé de protester contre cette nouvelle mesure en entrant grève. Ce mouvement consistera en l’annulation d’une journée du championnat national en fin novembre. Il s’agit de la 15ème journée de Ligue 1 et la 16ème journée de Ligue 2 prévues pour le week-end du 29 novembre au 1er décembre. Cette journée devrait être marquée par le derby PSG-Lyon. « Nous sommes devant un mouvement historique, à l'unanimité, avec une vraie détermination pour sauver le foot, avec un week-end sans matchs à la fin du mois de novembre », a fait savoir Jean-Pierre Louvel, président de l'Ucpf et du Havre (Ligue 2). Qui a ajouté qu’à travers ce mouvement de grève, les clubs français des Ligue 1 et Ligue 2 confirment « leur opposition résolue au projet de taxe à 75 % » en demandant aux pouvoirs publics l'abandon de la mesure. Dans cette lutte, l’Ucpf a le soutien des autres composantes du football professionnel français. Ce sont le syndicat des joueurs(Unfp), des entraineurs (Unecatef) et celui des administratifs du secteur (Uaf) ; sans oublier le soutien de la Ligue de football professionnel dont le président(Lfp), Frédéric Thiriez, a approuvé cette décision de recours à la grève. De son côté, le gouvernement Ayrault n’est visiblement pas dans la dynamique de faire marche arrière. « Un club de football est traité comme une entreprise comme une autre. En surplomb de tout dispositif fiscal, il y a le principe d'égalité (…) la taxe à 75 % a été plafonnée avec justement le souci qu'elle ne pèse pas indûment sur les acteurs économiques, à 5 % du chiffre d'affaires », a-t-on affirmé dans l’entourage du Premier ministre. François Hollande entrera dans la danse la semaine prochaine par une rencontre avec les patrons du football français. Il faut que la dernière grève dans le football professionnel français remonte à 1972. La taxe à l’origine de cette grève de 2013 fait partie du projet de budget général de l’Etat, gestion 2014. Ce projet de budget doit être examiné par le Senat qui l’enverra aux députés pour adoption finale. Comme pour dire que les protagonistes ont encore des marges de manœuvres.