La Nouvelle Tribune

Sénégal : la détention de Karim Wade prolongée de six mois

Espace membre

Karim Wade n’est pas encore au bout de ses ennuis judiciaires. Ecouté une fois encore, ce mardi 15 octobre 2013, par la Cour de répression de l’enrichissement illicite, à Dakar, il a été décidé qu’il retourne en cellule, pour six mois supplémentaires. L’audience ce mardi s’est cristallisée autour de deux accusations. D’abord d’avoir illégalement amassé une fortune estimée à près de 694 milliards de francs CFA.

Une seconde accusation porte sur 98 milliards de francs CFA. Une somme que le fils de l’ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, aurait versée sur 24 comptes bancaires trouvés à Monaco.Cette seconde accusation qui est un fait nouveau qui intervient dans la procédure ouverte depuis près de six mois, constitue selon les avocats de Karim Wade une « manœuvre grossière et ridicule ». Selon eux, il n’existe aucune preuve pour justifier la première accusation dont le délai expire ce jeudi 17 octobre 2013 ; et c’est donc pour cela, ont-ils expliqué, que cette seconde accusation intervient comme une manœuvre pour toujours maintenir leur client en détention provisoire. Pendant ce temps, la partie accusatrice croit savoir que les avocats de Karim Wade n’ont plus d’arguments à faire valoir, raison pour laquelle ils se sont mis à attaquer la procédure.

Karim Wade a donc été entendu par la Commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite, sur le fond de la première accusation, celle qui porte sur 694 milliards de francs CFA. Mais, après plusieurs heures d’audience, sa détention provisoire s’est vue prolongé de six mois encore, suite à la notification d’une seconde implication. Le fils de l’ancien président a été reconduit à la prison de Rebeus.