La Nouvelle Tribune

Crise en RDC : Pas d'amnistie pour les rebelles selon l'ONU

Espace membre

Ferme, claire et concise, l'envoyée spéciale de l'Onu pour la région des grands lacs, Mary Robinson, est, dans un communiqué, revenue sur une question cruciale de la résolution de la crise qui oppose le groupe rebelle M23 à l'armée congolaise. Elle a martelé que les Nations-Unies sont convaincues qu'il est impossible d'accorder l'amnistie aux mis en cause dans les crimes de guerres.

Aussi souligne-t-elle, pas question que ceux-là soient intégrés dans l'armée congolaise. "Nous ne répéterons pas les erreurs du passé" a fait savoir Mme Robinson. Pour rappel le M23 est constitué d'anciens rebelles intégrés dans l'armée congolaise à la faveur  d'un accord de paix signé avec le gouvernement congolais en 2009. Mais 03 ans après, réclamant de meilleures conditions de vie, une entière application des accords de 2009 qui selon eux ne sont pas respectés, ils se sont mutinés en avril 2012. La déclaration de l'envoyée spéciale n'est pas seulement en direction des rebelles du M23. Tout autre groupe armé impliqué dans les crimes contre l'humanité sera frappé par cette fermeté des Nations-Unies.