La Nouvelle Tribune

Violente confrontation en Egypte : éphéméride noire, 51 morts des centaines de blessés

Espace membre

L'éphéméride du 05 octobre sera désormais noire en Egypte. Les heurts entre pro et anti Morsi ont tenu leur promesse ce dimanche au Caire. D'un côté l'armée égyptienne avec plusieurs blindés et ses partisans. De l'autre, les pro Morsi munis de cocktails Molotov avec pour seul slogan «le rétablissement de Mohamed Morsi dans ses fonctions présidentielles ».

Sans grand-chose, bravant les  mises en garde de l'armée relative à l'interdiction à toute contestation en ce jour de commémoration du 40ème anniversaire de leur victoire sur  Israël dans la guerre surprise du Kippour, les islamistes se sont rendus sur le terrain où ils sont entrés en confrontations avec l'armée et ses partisans.  Le choc a été violent et s'en est suivi un bain de sang qui restera gravé dans les événements sombres de l'Egypte.  Et pendant que les pro morsi se faisaient abattre, le Général Al-Sissi, homme du coup d'Etat qui a déposé Morsi tenait un discours devant les partisans de l'armée, dans lequel il fait l'éloge de l'armée qu'il compare à la grande pyramide égyptienne. Pour lui, le peuple est la lumière qui brille dans les yeux de l'armée. Il a donc appelé la population à soutenir les militaires contre ses adversaires, les frères musulmans. Comme lui, l'Alliance contre le coup d'Etat a appelé ses militants à poursuivre leur mobilisation. De mêmes les frères  musulmans ont tenu des discours de motivations appelant les leurs à persévérer dans les manifestations pour débouter l'armée. Une autre grande manifestation est prévue ce mardi et selon les observateurs un regain de violence n'est pas à exclure. Aujourd'hui déjà on apprend qu'un attentat à la voiture piégé dans le Sinaï a fait deux morts dans le rang des policiers. La tension ne va donc pas s'abaisser de si tôt.