La Nouvelle Tribune

Vénézuela : Maduro expulse des diplomates américains

Espace membre

Accusés de conspirer avec l'extrême droite du pays pour destabiliser son régime, trois diplomates américains ont été expulsés du Vénézuela du défunt Hugo Chavez par son héritier, le nouveau président Nicolas Maduro. Cette ènième tension entre les États-unis et le Vénézuela vient renforcer les désaccords déjà nombreux entre les deux chefs d'états, Barack Obama et Nicolas Maduro. 

Les diplomates sont en effets accusés d'avoir manigancé une grande coupure d'électricité dans le pays afin de susciter d'éventuelles révoltes. En effet le pays a souffert d'une grave crise d'énergie il ya quelques jours. Rappelons que les opposants au nouveau ( et à l'ancien) régime ont dénoncé les conditions dans lesquelles Nicolas Maduro avait été élu. Une brève révolte avait eu lieu dans le pays suite à la proclamation des résultats des dernières présidentielles, révolte qui a vite été étouffée, faute de soutiens massifs. Le président Maduro craint depuis lors des tentatives de destabilisation venus de cette même opposition qu'il soupçonne d'être soutenue par les USA, ennemi historique du Vénézuela. Pour faire taire toute velléité de révolte, une procédure a été lancée contre une chaîne de télévision accusée de "plomber le moral" du peuple par ses reportages pessimistes et anxiogène. 

Depuis quelques années plusieurs pays d'Amérique australe se rebellent contre la politique américaine sur le continent en particulier et dans le monde en général. Traités de Yankee par l'ex-président Hugo Chavez, les USA ont récemment essuyé des critiques quand l'ordre a été donné d'intercepter l'avion du président bolivien, Evo Morales, soupçonné de transporter le fugitif Edward Snowden. Il ya quelques jours, le Brésil, habituellement plus réservé quant à cette politique anti-américaine, a annulé un voyage présidentiel aux USA, au motif que la présidente a été espionnée par les services de renseignements américains d'après des informations livrées par Snowden