La Nouvelle Tribune

Les chefs des cellules nationales CEDEAO finalisent leur manuel opérationnel

Espace membre

Les chefs des cellules nationales CEDEAO ont examiné, finalisé et validé le projet de Manuel opérationnel qui consacre les lignes directrices ainsi que le mode opératoire de ces structures qui jouent un rôle fondamental dans les relations entre la Commission de la CEDEAO et les Etats membres de l’organisation.

21 août 2013 à Abuja, les participants à la rencontre, y compris des directeurs de structures clés de la Commission de la CEDEAO, ont passé en revue le contenu du Manuel, qui vise essentiellement à permettre aux cellules nationales de mieux remplir leur mission et assurer leur mandat.

La réunion n’a pas perdu de vue l’uniformisation des procédures et des modalités de fonctionnement de ces structures, ni la mise en place de mécanismes de coordination interinstitutionnelle pour un suivi efficace de la mise en œuvre des programmes de la CEDEAO au niveau national.

Lors des travaux, les participants ont procédé à une révision du projet de Manuel chapitre par chapitre, et porté des amendements tant de forme que de fond, avant de recommander à la Commission de soumettre le document ainsi obtenu à l’adoption de la toute prochaine session ordinaire su Conseil des ministres de la CEDEAO.

La réunion a également recommandé que des actions appropriées soient menées aussi bien par la Commission de la CEDEAO que par les Etats membres en vue de faciliter la mise en œuvre du Manuel après son adoption.

Constitué de 30 articles répartis sur sept chapitres, le Manuel Opérationnel fixe notamment les principes directeurs du fonctionnement des cellules nationales CEDEAO, régi par les principes directeurs que sont la responsabilité, l’efficacité, la continuité, l’autonomie et la transparence.

La cellule nationale a pour mission de veiller à ce que l’Etat membre participe et contribue pleinement au processus d’intégration régionale afin de lui permettre de tirer le meilleur profit de son appartenance à la CEDEAO. Dans l’accomplissement de sa mission, elle assure la promotion des activités de l’organisation dans l’Etat concerné.

A ce titre, elle est chargée notamment d’associer et d’impliquer toutes les parties prenantes nationales à l’échelle gouvernementale et non gouvernementale sur toutes les questions d’intégration et de développement régional, mais aussi de contribuer à la visibilité de la CEDEAO au plan national et de faciliter l’appropriation des programmes régionaux.

Le Manuel passe en revue les différentes fonctions des cellules nationales, leur structuration, le mécanisme de coordination interinstitutionnelle, leurs procédures de financement et de gestion, leurs principes de coopération horizontale et externe, etc.

A noter que l’élaboration d’un Manuel opérationnel trouve son fondement dans un point du rapport de la 65ème session ordinaire des ministres de la CEDEAO concernant l’adoption de principes directeurs pour ledit document et l’élaboration, par la Commission, d’un manuel opérationnel détaillé pour accompagner ces principes directeurs.

Le processus de mise en œuvre de la décision ministérielle a été engagé début 2011 et, depuis, plusieurs séances de travail consacrées à l’examen du document se sont tenues au siège de l’organisation et dans les Etats.

Plus récemment, lors de la 7ème retraite conjointe des Institutions de la CEDEAO, des représentants permanents et des cellules nationales, il avait été décidé que le projet de Manuel opérationnel serait transmis aux responsables des cellules nationales aux fins d’examen et de commentaires dans la perspective de son adoption par les instances statutaires.

Outre les chefs des cellules nationales, la réunion s’est déroulée, côté Commission de la CEDEAO, en présence des directeurs des Relations extérieures, des Finances, des Affaires juridiques, des Conférences et du Protocole, de la Communication, des Ressources humaines, du Centre informatique communautaire, ainsi que du responsable de l’Unité suivi-évaluation, notamment.

La cérémonie d’ouverture avait été présidée par la commissaire chargée de l’Administration et des Finances de la Commission, Mme Khadi Ramatu Saccoh.