La Nouvelle Tribune

L’Union africaine condamne les récents actes de violence en Libye

Espace membre

La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr. Nkosazana Dlamini Zuma, condamne fermement l’assassinat, à Benghazi, en Libye, le 26 juillet 2013, d’Abdelsalam al-Mismari, un juriste et éminent militant politique. Elle lui rend hommage pour la constance de son engagement en faveur de la démocratie et des droits de l’homme en Libye.

lle en appelle au Gouvernement libyen pour qu’il prenne toutes les dispositions requises en vue d’identifier et de traduire rapidement en justice les auteurs de cet acte odieux.

Également profondément préoccupée par les autres incidents sécuritaires, notamment des assassinats et attentats à la bombe, qui ont eu lieu récemment en Libye, la Présidente de la Commission réitère le plein appui de l’UA aux efforts que déploient les institutions libyennes pour relever les défis de l’heure en matière de sécurité. Dans les circonstances actuelles, elle demande instamment à toutes les parties prenantes libyennes de placer l’intérêt de leur pays au-dessus de toute autre considération et d’intensifier leurs efforts en vue de la conclusion réussie de la transition en cours et de la réalisation des aspirations légitimes du peuple libyen à l’état de droit, à la démocratie et à la bonne gouvernance.