La Nouvelle Tribune

Tunisie : Déclaration de Catherine Ashton (UE) sur l’assassinat de Mohamed Brahmi

Espace membre

Je condamne avec la plus grande fermeté l’assassinat à Tunis ce jeudi 25 juillet 2013 du député de l’opposition M, Mohamed Brahmi, intervenu le jour même de l’anniversaire de la proclamation de la République.

Je présente mes condoléances à la famille et aux amis de la victime, ainsi qu’aux militants et membres de son parti. L’UE appelle les autorités tunisiennes à faire toute la lumière sur ce meurtre, pour traduire sans délais devant la justice les responsables, alors que les meurtriers de Choukri Belaid, assassiné le 6 février 2013, n’ont toujours pas été arrêtés ni traduits devant la justice.

Ces assassinats politiques représentent des attaques menées par les ennemis de la démocratie contre la République, le peuple tunisien et les valeurs de la révolution du 14 janvier 2011.

L’UE est convaincue que la finalisation rapide de la rédaction de la Constitution et l’organisation des prochaines élections générales sont la meilleure réponse à ces lâches attentats. Il appartient aujourd’hui aux partis politiques de la majorité et de l’opposition et aux représentants des forces vives de la société tunisienne attachés aux valeurs démocratiques de trouver les compromis nécessaires dans un esprit de consensus, tolérance et de respect mutuel.

L’UE appelle tous les acteurs politiques, économiques et sociaux ainsi que les militants de la société civile attachés au processus démocratique à apporter leur appui à une réponse citoyenne et pacifique au meurtre d’aujourd’hui