La Nouvelle Tribune

Gabon : la mission de l’Union africaine avortée et reportée sine die

Espace membre

Il n’y aura pas de mission de l’Union africaine (UA) à Libreville demain vendredi 9 septembre 2016 comme initialement annoncé. La mission de l’UA pour tenter de trouver une issue à la crise qui secoue le Gabon après la réélection du Président sortant, Ali Bongo Odimba est contestée par l’ancien président de la commission de l’UA, Jean Ping qui crie au vol de sa victoire, vient d’être avortée et reportée sine die.

L’annonce du report sine die de la mission a été faite ce jeudi 8 septembre 2016 par le ministre gabonais des Affaires étrangères,  Emmanuel Issoze-Ngondet, lors d’une conférence de presse à Libreville. Selon le patron de la diplomatie gabonaise, la mission a été reportée sine die pour « des raisons de calendrier ».

Lors de cette sortie médiatique, le « monsieur diplomatie » de Ali Bongo s’est également prononcé sur une probable intervention militaire de la communauté internationale dans son pays.

« Il n’y a pas péril en la demeure, ni de situation sécuritaire ou humanitaire explosive qui justifierait une intervention plus ou moins musclée de la communauté internationale », a fait savoir le ministre Issoze-Ngondet qui rappelle que la mission de l’UA avait essentiellement pour but d’inviter les protagonistes à « respecter les voies légales, réglementaires et constitutionnelles » pour sortir de la crise.