La Nouvelle Tribune

Gabon : la France doute de la victoire de Bongo

Espace membre

La réélection annoncée du Président Ali Bongo ne reçoit pas la bénédiction de la France. Comme l’Union européenne, Paris réclame la publication des résultats détaillés par bureau de vote.

Selon Jean-Marc Ayrault, le ministre français des Affaires Etrangères, « les conditions de l’annonce des résultats de l’élection présidentielle au Gabon sont une source de préoccupation ». Le chef de la diplomatie française a dans un communiqué indiqué que la France tient à la transparence électorale.

« La France réitère son souci de transparence. Nous estimons nécessaire que les résultats de tous les bureaux de votes soient publiés » a fait savoir Jean-Marc Ayrault. Il demande également à Jean Ping et ses partisans de faire recours aux voies légales pour exprimer les réserves qu’ils ont. Pour lui, il n’est pas question d’user de la violence pour faire des réclamations.

Selon les résultats officiels objets de contestation, le Président Ali Bongo a recueilli 49,80% des suffrages contre 48,23% pour l’ancien président de la Commission de l’Union africaine. La différence entre les deux  grands rivaux de la présidentielle est de 5.594voix.