La Nouvelle Tribune

Congo Brazzaville: la femme de Sassou assignée aux USA

Espace membre

Une sombre affaire de dette de l'Etat congolais a poussé des avocats américains à assigner la première dame du Congo Brazzaville. En effet, Antoinette Sassou-Nguesso a été assignée par des avocats aux USA dans un procès qui oppose Mohsen Hojeij, un homme d'affaires anglo-libanais à l'Etat congolais.

But de cette manoeuvre? Faire pression sur la femme du président Denis Sassou-Nguesso pour qu'elle livre des informations cruciales sur les finances de sa famille et celles de l'Etat congolais. Les avocats espèrent ainsi saisir des biens de l'Etat congolais et du couple Sassou pour rembourser un montant total de 1 milliard d'euros que le plaignant réclame. En 2015, six millions ont pu être récupérés sur des comptes bancaires appartenant à plusieurs autorités du pays. 

Lire Congo : Les conseils des Usa à Sassou et aux Congolais

L'affaire qui remonte aux années 80 était lancée après des prestations de la société de Mohsen Hojeij non payées par l'Etat congolais. La dette qui était de 100 millions d'euros à l'époque est passée à 1 milliard d'euros de nos jours à cause des retards et des réévaluations monétaires. Pour l'heure il est quasiment sûr que la femme du président congolais ne se présentera pas aux avocats pour des raisons d'immunité diplomatique. Mais à terme, cette sombre histoire risque de pourrir la vie du couple Sassou, mais également du peuple congolais