La Nouvelle Tribune

Gabon : sur France 24, Robert Bourgi fait des révélations sur Ali Bongo

Espace membre

Le "Monsieur Afrique" de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy était sur France 24 pour une interview spéciale de la chaîne. Il a abordé les dernières élections présidentielle au Gabon qui ont permis à Ali Bongo d'accéder à la présidence de la République.

Robert Bourgi a d'abord affirmé que de son vivant, Omar Bongo avait souhaité que son fils, Ali prenne la relève si et seulement si le peuple approuvait ce choix. Il a parlé des tractations qu'il a mises en place avant mort d'Omar Bongo, pour permettre à Ali Bongo de rencontrer le président français d'alors, Nicolas Sarkozy et a affirmé avec insistance que la France n'a rien entrepris pour faire gagner Ali Bongo.

SI il a affirmé que la victoire d'Ali Bongo n'est pas tout à fait propre, il a révélé que les manoeuvres ont été menées au Gabon par des membres du clan au pouvoir, et non depuis l'extérieur. 

Robert Bourgi a aussi parlé des origines tant controversées d'Ali Bongo (lire ici)

"Moi, si j'ai un conseil, de nouveau, à donner à Ali Bongo Ondimba, c'est que pour que sa candidature ne soit pas contestée, c'est qu'il produise un extrait de naissance en bonne et due forme." repondant ainsi à la polémique sur l'acte de naissance d'Ali Bongo

Pour lui, le régime d'Ali Bongo n'est pas loin d'une dictature; Il a également assuré que le régime en place ne peut légalement pas remporter les prochaines élections prévues en Août 2016:

"Le constat que je fais c'est que le Gabon est assis sur une poudrière qui menace d'exploser à n'importe quel moment. J'ai peur pour le régime d'Ali Bongo Ondimba. C'est un régime qui repose sur le tout repressif, sur l'aspect sécuritaire. "