La Nouvelle Tribune

CPI : un témoin de Fatou Bensouda disculpe Gbagbo et Blé Goudé

Espace membre

Coup de tonnerre à la Cour pénale internationale. Le témoin de Fatou Bensouda, Mohamed Sam Jichi dit Sam l’Africain, ancien proche de Laurent Gbagbo a étonné l'audience en disculpant à demi-mot Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

"Ya rien en face c'est maïs", un des slogans de Laurent Gbagbo lors de l'élection présidentielle n'est qu'un simple slogan et non un appel à la violence d'après Sam l'Africain. Il a également rappelé que Laurent Gbagbo était un homme de paix. 

Mais Sam l'Africain ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Il a également pointé un doigt accusateur sur la France : ‘‘La population n'était pas d'accord mais le président l'a fait pour l'intérêt du pays, il voulait toujours négocier pour le bien-être des Ivoiriens. C'est en ce moment que la France est intervenue en tant qu'arbitre alors que tout le monde savait que ce pays était le père fondateur de la crise en Côte d'Ivoire. On sait d'où est venue la crise mais on n'a pas su la gérer'', a t-il lancé au juge.

Assomé par la tournure des événements l'accusation a passé quelques temps à tâtonner entre les paroles de la chanson de campagne et les déclarations jugées contraires de Sam l'Africain. Il faut dire que le procès de Laurent Gbagbo n'a finalement pas encore livré tous ses secrets.