La Nouvelle Tribune

Laurent Gbagbo : « Je plaide non coupable »

Espace membre

Sans surprise Laurent Gbagbo l’ancien président ivoirien traduit devant la Cour pénale internationale (Cpi) s’est dit « non coupable » des crimes dont on l’accuse. « Je plaide non coupable » a déclaré ce jeudi 28 janvier 2016, l’ancien chef de l’Etat de la Côte d’Ivoire à l’ouverture de son procès à la Haye.

Agé de 70 ans, Laurent Gbagbo est accusé de quatre chefs de crimes contre l’humanité à savoir meurtres, viols, actes inhumains et persécutions. Comme lui, son ancien ministre de la jeunesse et ancien leader des jeunes patriotes, Charles Blé Goudé à qui il est reproché les mêmes faits, plaide « non coupable ». Les faits à eux reprochés remontent à la crise post-électorale de 2010-2011 dans laquelle plus de 3000 personnes ont été tuées, plus 150 femmes violées et de nombreuses autres personnes victimes d’actes de tortures. A l’ouverture du procès, l’ancien chef de l’Etat ivoirien a été soutenu par certains de ses partisans qui estiment qu’il est victime de la justice des vainqueurs. Ces partisans arrivés à la Haye pour lui, ont scandé « Libérez Gbagbo ! »,  « Procès de la honte ! » ou encore « Gbagbo président ! ». Laurent Gbagbo qui ne reconnait pas les accusations portées contre lui était opposé au camp de l’actuel président Alassane Ouattara dont les partisans demeurent quasi intouchables malgré des allégations accablantes de barbaries contre eux.