La Nouvelle Tribune

Burkina Faso: au moins 27 morts dans des attaques armées

Espace membre

Depuis hier soir vendredi, les populations de Ouagadougou vivent des évènements dramatiques. Une bande d'individus encore non identifiés ont pris des chambres comme clients à l'hôtel Splendid sur l'Avenue Kwame Nkrumah.

Un hôtel très fréquenté par les occidentaux, ces clients peu ordinaires ont par la suite assiégé l'hôtel ouvrant le feu et tuant des personnes à la ronde. Au même moment, une autre bande sur la même rue a ouvert le feu sur les clients au café-restaurant Cappuccino, très fréquenté aussi par les clients occidentaux. Les forces armées burkinabé qui ont reçu le soutien des soldats français, ont d'abord encerclé les deux établissements et ont lancé l'assaut au milieu de la nuit.

Ce qui a permis de libérer environ trente otages et les opérations se sont poursuivies jusqu'à ce matin . Le ministre du travail étaient parmi les otages libérés. Les assaillants sont présentés comme étant les membres du groupe Al-Qaida en Afrique de l'Ouest qui a d'ailleurs revendiqué ces attentats. Pour l'heure les forces de l'ordre s'emploient à tenir éloigné les populations autant que les journalistes, mais poursuivent également les opérations pour sauver plus d'otages et venir à bout des assaillants. 3 des djihadistes présumés ont été tués, quelques uns ont été arrêtés selon les responsables des forces de l'ordre.